Mettons du texte en forme - alignement du texte

Exemple de cours
Retour au cours : Mettons du texte en forme

Aucun style appliqué

Louez l'Éternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire ! Louez-le dans l'étendue, où éclate sa puissance !

Texte aligné

Aligné à gauche
Rends-moi justice, Éternel ! car je marche dans l'intégrité, je me confie en l'Éternel, je ne chancelle pas. Sonde-moi, Éternel ! éprouve-moi, fais passer au creuset mes reins et mon coeur ; car ta grâce est devant mes yeux, et je marche dans ta vérité. Je ne m'assieds pas avec les hommes faux, je ne vais pas avec les gens dissimulés ; je hais l'assemblée de ceux qui font le mal, je ne m'assieds pas avec les méchants. Je lave mes mains dans l'innocence, et je vais autour de ton autel, ô Éternel ! Pour éclater en actions de grâces, et raconter toutes tes merveilles. Éternel ! j'aime le séjour de ta maison, le lieu où ta gloire habite. N'enlève pas mon âme avec les pécheurs, ma vie avec les hommes de sang, dont les mains sont criminelles Et la droite pleine de présents ! Moi, je marche dans l'intégrité ; délivre-moi et aie pitié de moi ! Mon pied est ferme dans la droiture : je bénirai l'Éternel dans les assemblées.

Aligné à droite
Dieu est connu en Juda, son nom est grand en Israël. Sa tente est à Salem, et sa demeure à Sion. C'est là qu'il a brisé les flèches, le bouclier, l'épée et les armes de guerre. Tu es plus majestueux, plus puissant Que les montagnes des ravisseurs. Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de courage, ils se sont endormis de leur dernier sommeil ; ils n'ont pas su se défendre, tous ces vaillants hommes. A ta menace, dieu de Jacob ! Ils se sont endormis, cavaliers et chevaux. Tu es redoutable, ô toi ! Qui peut te résister, quand ta colère éclate ? Du haut des cieux tu as proclamé la sentence ; la terre effrayée s'est tenue tranquille, lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux de la terre. L'homme te célèbre même dans sa fureur, quand tu te revêts de tout ton courroux. Faites des voeux à l'Éternel, votre Dieu, et accomplissez-les ! Que tous ceux qui l'environnent apportent des dons au Dieu terrible ! Il abat l'orgueil des princes, il est redoutable aux rois de la terre.

Justifié
O Dieu ! tu nous as repoussés, dispersés, tu t'es irrité : relève-nous ! Tu as ébranlé la terre, tu l'as déchirée : répare ses brèches, car elle chancelle ! Tu as fait voir à ton peuple des choses dures, tu nous as abreuvés d'un vin d'étourdissement. Tu as donné à ceux qui te craignent une bannière, pour qu'elle s'élève à cause de la vérité. Afin que tes bien-aimés soient délivrés, sauve par ta droite, et exauce-nous ! Dieu a dit dans sa sainteté : je triompherai, je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth ; a moi Galaad, à moi Manassé ; Éphraïm est le rempart de ma tête, et Juda, mon sceptre ; moab est le bassin où je me lave ; je jette mon soulier sur Édom ; pays des Philistins, pousse à mon sujet des cris de joie ! Qui me mènera dans la ville forte ? Qui me conduira à Édom ? N'est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous as repoussés, et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées ? Donne-nous du secours contre la détresse ! Le secours de l'homme n'est que vanité. Avec Dieu, nous ferons des exploits ; il écrasera nos ennemis.

Centré
O Éternel, que mes ennemis sont nombreux ! Quelle multitude se lève contre moi ! Combien qui disent à mon sujet : plus de salut pour lui auprès de Dieu ! Mais toi, ô Éternel ! tu es mon bouclier, tu es ma gloire, et tu relèves ma tête. De ma voix je crie à l'Éternel, et il me répond de sa montagne sainte. Je me couche, et je m'endors ; je me réveille, car l'Éternel est mon soutien. Je ne crains pas les myriades de peuples Qui m'assiègent de toutes parts. Lève-toi, Éternel ! sauve-moi, mon Dieu ! Car tu frappes à la joue tous mes ennemis, tu brises les dents des méchants. Le salut est auprès de l'Éternel : que ta bénédiction soit sur ton peuple !