La Bnbox !

Créateur de sourires...

Mon compte

S'inscrire

Recherche

Vous êtes ici : Accueil » Atelier Webmaster » Cours XHTML/CSS » Mettons du texte en forme (1ère partie)

Atelier Webmaster



< Cours précédent - Sommaire du cours - Cours suivant >

Cours XHTML/CSS : Mettons du texte en forme (1ère partie)

Vous avez eu un aperçu des capacités des CSS dans le chapitre précédent. J'espère que cela vous a donné envi d'en savoir plus ! En tout cas, à partir de maintenant, on va s'attaquer à l'apprentissage des différentes propriétés du CSS, en commençant par celles permettant de mettre en forme du texte. Alignement, graisse, italique : à l'assaut bn_big_smile


Un des bons points pour l'apprentissage des propriétés CSS, c'est que l'on peut facilement les classer par famille. Par exemple, pour les propriétés de mises en forme du texte, on peut distinguer celles qui ont le préfixe text-, de celles qui ont le préfixe font-, ou de celles qui n'ont aucun préfixe en particulier. (éh, ce serait trop facile sinon bn_heureux) Je vais donc me servir de ce classement naturel pour vous expliquer les différentes propriétés de mises en forme.
Encore une chose, les propriétés que j'explique au début de chaque partie sont en générales plus utiles et intéressantes que celles détaillées en fin de partie.

Font- et ses potes


Certaines propriétés CSS commencent donc par le préfixe font-. Elles vont agir directement sur le texte afin d'en modifier sa forme.
Modifier la taille du texte

Il est possible de modifier la taille du texte en précisant une valeur à la propriété font-size (1em par défaut). Cette valeur peut être exprimée en pixel (px), en pourcentage (%), en em (em), ou à l'aide d'un mot clef pré-configuré.
Bon la comme ça, je pense que cela ne vous dit pas grand chose, alors laissez-moi vous expliquer.
  • En pixel : cela correspond à la taille en hauteur d'une lettre, donc cette valeur est assez similaire à celle que vous pouvez utiliser sous votre traitement de texte favori. Par exemple : font-size: 18px; vous donnera un texte ayant à peu près la même taille qu'un texte en taille 18 sous un traitement de texte.
    Cette valeur est fixe, 18 pixels, c'est 18 pixels. Si un utilisateur souhaite agrandir la taille du texte sur une page Web (parce qu'il a des problèmes de vue par exemple) grâce au zoom que possède son navigateur : il ne peut pas, le texte fera toujours 18 pixels. Donc utiliser une taille en pixel c'est pratique (on sait exactement la taille du texte), mais ce n'est pas l'idéal pour l'utilisateur. (il ne peut adapter la taille du texte comme il le souhaite)
    Un exemple d'utilisation :
    Code :

    .pixel1 {
    font-size: 18px;
    }
    .pixel2 {
    font-size: 30px;
    }

    Petit rappel du chapitre précédent : tout le texte contenu dans les balises utilisant la classe "pixel1" (ex : <p class=\"pixel1\">Texte</p>) auront une taille de 18px.

  • En pourcentage : cette unité permet de définir la taille du texte par rapport à la taille normale qui correspond à 100%. Une valeur supérieure à 100 agrandie le texte, une valeur inférieure à 100 le rétrécit. ça semble assez instinctif. Et cette fois-ci, l'utilisateur peut modifier (en zoomant ou dézoomant) la taille du texte selon sa convenance.
    Code :

    .pourcentage1 {
    font-size: 100%;
    }
    .pourcentage2 {
    font-size: 130%;
    }
    .pourcentage3 {
    font-size: 75%;
    }
  • En em : cette unité est en fait la même que le pourcentage, à un facteur multiplicateur près. Elle permet de définir la taille du texte par rapport à la taille normale qui correspond à 1em. Une valeur supérieure à 1 agrandie le texte, une valeur inférieure à 1 le rétrécit. Entre em et pourcentage, c'est une question de goût.
    Code :

    .em1 {
    font-size: 1em;
    }
    .em2 {
    font-size: 1.3em;
    }
    .em3 {
    font-size: 0.6em;
    }
  • Avec un mot clef : certains mots clefs ont déjà été configuré pour pouvoir modifier "facilement" la taille : xx-small pour que le texte soit très petit, puis x-small, small, medium c'est la taille normale, large, x-large, xx-large. ça vaut ce que ça vaut bn_heureux
    Code :

    .mini {
    font-size: xx-small;
    }
    .trespetit {
    font-size: x-small;
    }
    .petit {
    font-size: small;
    }
    .normal {
    font-size: medium;
    }
    .grand {
    font-size: large;
    }
    .tresgrand {
    font-size: x-large;
    }
    .trestresgrand {
    font-size: xx-large;
    }


La différence entre taille relative (pourcentage et em), et taille fixe (pixel) est de moins en moins primordiale, en effet tous les navigateurs récents possèdent un zoom qui zoome aussi sur le texte fixe, les images, etc... Donc, dans un futur relativement proche, le pixel pour le texte sera peut-être plus conseillé que l'em ou le pourcentage. Mais pour l'instant, ce n'est pas le cas.


Pour voir ce que donne tous nos exemples, utilisons le code XHTML suivant :
Code :

<h2>Aucun style appliqué</h2>
<p>Garde-moi, ô Dieu ! car je cherche en toi mon refuge.</p>

<h2>En pixel</h2>
<p class="pixel1">18pxJe dis à l'Éternel : tu es mon Seigneur, tu es mon souverain bien !</p>
<p class="pixel2">30pxLes saints qui sont dans le pays, les hommes pieux sont l'objet de toute mon affection.</p>

<h2>En pourcentage</h2>
<p class="pourcentage1">100%On multiplie les idoles, on court après les Dieux étrangers : je ne répands pas leurs libations de sang, je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.</p>
<p class="pourcentage2">130%L'Éternel est mon partage et mon calice ; c'est toi qui m'assures mon lot ; un héritage délicieux m'est échu, une belle possession m'est accordée.</p>
<p class="pourcentage3">75%Je bénis l'Éternel, mon conseiller ; la nuit même mon coeur m'exhorte.</p>

<h2>En EM</h2>
<p class="em1">1emJ'ai constamment l'Éternel sous mes yeux ; quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.</p>
<p class="em2">1.3emAussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, et mon corps repose en sécurité.</p>
<p class="em3">0.6emCar tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.</p>

<h2>Par mot-clef</h2>
<p class="mini">xx-smallTu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a d'abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite.</p>
<p class="trespetit">x-smallSi l'Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; si l'Éternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain.</p>
<p class="petit">smallEn vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain de douleur ; il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.</p>
<p class="normal">mediumVoici, des fils sont un héritage de l'Éternel, le fruit des entrailles est une récompense.</p>
<p class="grand">x-largeComme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.</p>
<p class="tresgrand">xx-largeHeureux l'homme qui en a rempli son carquois ! Ils ne seront pas confus, quand ils parleront avec des ennemis à la porte.</p>




Mettre en gras ou en italique

Comme sur tout traitement de texte classique, il est possible de modifier la graisse (mettre en gras quoi), ou l'inclinaison (mettre en italique) avec font-weight (normal par défaut), font-style (normal par défaut). Voyons plus en détails ces 2 propriétés :
  • font-weight : modifie la graisse du texte.
    normal : pas de graisse
    bold : texte en gras
    bolder : texte plus en gras que la normale
    lighter : texte moins en gras que la normale
    valeur entre 100 et 900 par pas de 100 : en théorie 100 signifie peu de graisse, 900 signifie beaucoup. En pratique de 100 à 400 le texte est normal, de 500 à 900, il est en gras.

    Regardons un exemple :
    Code :

    .gras {
    font-weight: bold;
    }
    .gras2 {
    font-weight: bolder;
    }
    .gras3 {
    font-weight: lighter;
    }
    .graschiffre {
    font-weight: 300;
    }


    Ne vous souciez pas trop du bolder, lighter pour l'instant. On reverra cela lorsqu'on parlera d'héritage.

  • font-style : modifie l'inclinaison du texte.
    normal : inclinaison... normale
    italic : texte en italique
    oblique : texte en oblique
    En typographie, pour une police donnée (Arial par exemple), il existe une "sous-police" oblique et une "sous-police" italique. Le navigateur va donc choisir la police demandée, et, s'il arrivait que la "sous-police" italique n'existe pas, il va utiliser la "sous-police" oblique par défaut.
    Si j'ai bien compris les polices obliques sont créées en inclinant à l'aide d'un algorithme les polices d'origines, alors que les polices italiques sont conçues pour être en italique par le créateur des polices.

    Regardons un exemple :
    Code :

    .italique {
    font-style: italic;
    }
    .oblique {
    font-style: oblique;
    }


Choisir la police du texte

Ah ! la police d'écriture du texte, voilà un grand sujet. En effet, la propriété font-family permet d'utiliser n'importe quel police de caractères sur un texte ! Mais pour que cette police soit réellement visible, il faut que l'utilisateur la possède sur son ordinateur... Et malheureusement, très peu de personne possèdent la magnifique police Winnie ou Starwars que vous rêvez déjà d'afficher sur vos pages.
Voilà pourquoi le W3C a fixé une liste des polices d'écritures que l'on peut utiliser sans trop d'inquiétude, et voilà aussi pourquoi on précise toujours plusieurs polices possibles dans la propriété font-familiy. Si la première police précisée existe, elle sera utilisée, sinon ce sera la deuxième, etc...

Voici la liste de ces polices d'écritures dites standards : Arial, , Arial Black, Comic Sans MS, Courier New, Georgia, Impact, Times New Roman, Trebuchet MS, Verdana. La police par défaut est appelée : serif. Il faut toujours la préciser à la fin de font-family. En théorie, c'est un petit peu plus tordu que ça (voyez vous-même dans cet article sur les polices du W3C), mais dans la vraie vie c'est celles dont on se sert.

Voyons un petit exemple :
Code :

.ex1 {
font-family: Arial,  Verdana, "Times New Roman", serif;
}
.ex2 {
font-family: Trebuchet, Georgia, Arial, serif;
}



Comme vous pouvez le voir, lorsqu'une police a un nom composé de plusieurs mots, on l'écrit entre guillemets doubles.
Pour ma part j'apprécie particulièrement la police Verdana. Et j'utilise aussi souvent Tahoma (qui ressemble à Verdana) que l'on retrouve fréquemment sur les machines tournant sous Windows. Mais bien sûr, le choix de la police à utiliser dépend généralement du design de notre page, ou du format d'affichage. (pour impression, pour affichage via vidéo-projecteur, ...)

De manière générale, on précise la police principale d'une page dans le body, et on modifie cette police si besoin au cas par cas dans chaque balise. On verra pourquoi cela fonctionne lorsqu'on parlera d'héritage.

Code :

body {
font-family: Arial, Verdana, serif;
}
span {
font-family: Trebuchet, Georgia, Arial, serif;
}


Il existe quelques méthodes pour utiliser une police d'écriture que l'utilisateur ne possède pas, en la lui faisant télécharger sur la Toile automatiquement. C'est notamment possible, en théorie, grâce à @font-face. J'ai lu que cela ne fonctionnait pas à tous les coups, mais si cela vous intéresse, je vous laisse vous documenter, en commençant par le W3C

Agir sur la casse

Alors celle-la, je l'aime beaucoup ! font-variant permet d'agir sur la casse du texte (majuscule, minuscule) dans une certaine mesure (c'est text-transform qui se chargera du reste) en permettant de mettre un texte en petites majuscules : laisse la première lettre de la chaine de caractères en majuscule si elle l'était, change la casse des autres lettres en majuscules plus petites. Voyez vous-même :
Code :

p {
font-variant: small-caps;
}



Cela peut donner un effet très sympa pour des titres par exemple.

Text- et ses copains


Plusieurs propriétés de mise en forme du texte commencent donc par le préfixe text-. A une exception près, ces propriétés ne vont pas transformer le texte lui-même, mais agir autour de lui.
Aligner du texte

Comme dans un traitement de texte classique, on peut centrer du texte, l'aligner à droite, à gauche ou le justifier avec le CSS. Pour cela, on utilise la propriété text-align (left par défaut en général) avec les valeurs au choix : center, left, right, justify.

Mettons cela en pratique dans un exemple.
D'abord le code CSS :
Code :
p.centrer {
text-align: center;
}
p.gauche {
text-align: left;
}
p.droite {
text-align: right;
}
p.justifier {
text-align: justify;
}


Puis le code de la page HTML :
Code :
<h2>Aucun style appliqué</h2>
<p>Louez l'Éternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire ! Louez-le dans l'étendue, où éclate sa puissance !</p>

<h2>Texte aligné</h2>
<p class="gauche">Aligné à gaucheRends-moi justice, Éternel ! car je marche dans l'intégrité, je me confie en l'Éternel, je ne chancelle pas. Sonde-moi, Éternel ! éprouve-moi, fais passer au creuset mes reins et mon coeur ; car ta grâce est devant mes yeux, et je marche dans ta vérité. Je ne m'assieds pas avec les hommes faux, je ne vais pas avec les gens dissimulés ; je hais l'assemblée de ceux qui font le mal, je ne m'assieds pas avec les méchants. Je lave mes mains dans l'innocence, et je vais autour de ton autel, ô Éternel ! Pour éclater en actions de grâces, et raconter toutes tes merveilles. Éternel ! j'aime le séjour de ta maison, le lieu où ta gloire habite. N'enlève pas mon âme avec les pécheurs, ma vie avec les hommes de sang, dont les mains sont criminelles Et la droite pleine de présents ! Moi,  je marche dans l'intégrité ; délivre-moi et aie pitié de moi ! Mon pied est ferme dans la droiture : je bénirai l'Éternel dans les assemblées.</p>
<p class="droite">Aligné à droiteDieu est connu en Juda, son nom est grand en Israël. Sa tente est à Salem, et sa demeure à Sion. C'est là qu'il a brisé les flèches, le bouclier, l'épée et les armes de guerre. Tu es plus majestueux, plus puissant Que les montagnes des ravisseurs. Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de courage, ils se sont endormis de leur dernier sommeil ; ils n'ont pas su se défendre, tous ces vaillants hommes. A ta menace, dieu de Jacob ! Ils se sont endormis, cavaliers et chevaux. Tu es redoutable,  ô toi ! Qui peut te résister,  quand ta colère éclate ? Du haut des cieux tu as proclamé la sentence ; la terre effrayée s'est tenue tranquille, lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux de la terre. L'homme te célèbre même dans sa fureur, quand tu te revêts de tout ton courroux. Faites des voeux à l'Éternel, votre Dieu,  et accomplissez-les ! Que tous ceux qui l'environnent apportent des dons au Dieu terrible ! Il abat l'orgueil des princes, il est redoutable aux rois de la terre.</p>
<p class="justifier">JustifiéO Dieu ! tu nous as repoussés, dispersés,  tu t'es irrité : relève-nous ! Tu as ébranlé la terre, tu l'as déchirée : répare ses brèches, car elle chancelle ! Tu as fait voir à ton peuple des choses dures, tu nous as abreuvés d'un vin d'étourdissement. Tu as donné à ceux qui te craignent une bannière, pour qu'elle s'élève à cause de la vérité. Afin que tes bien-aimés soient délivrés, sauve par ta droite, et exauce-nous ! Dieu a dit dans sa sainteté : je triompherai, je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth ; a moi Galaad, à moi Manassé ; Éphraïm est le rempart de ma tête, et Juda, mon sceptre ; moab est le bassin où je me lave ; je jette mon soulier sur Édom ; pays des Philistins, pousse à mon sujet des cris de joie ! Qui me mènera dans la ville forte ? Qui me conduira à Édom ? N'est-ce pas toi,  ô Dieu, qui nous as repoussés, et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées ? Donne-nous du secours contre la détresse ! Le secours de l'homme n'est que vanité. Avec Dieu, nous ferons des exploits ; il écrasera nos ennemis.</p>
<p class="centrer">CentréO Éternel, que mes ennemis sont nombreux ! Quelle multitude se lève contre moi ! Combien qui disent à mon sujet : plus de salut pour lui auprès de Dieu ! Mais toi, ô Éternel ! tu es mon bouclier, tu es ma gloire, et tu relèves ma tête. De ma voix je crie à l'Éternel, et il me répond de sa montagne sainte. Je me couche,  et je m'endors ; je me réveille,  car l'Éternel est mon soutien. Je ne crains pas les myriades de peuples Qui m'assiègent de toutes parts. Lève-toi, Éternel ! sauve-moi, mon Dieu ! Car tu frappes à la joue tous mes ennemis, tu brises les dents des méchants. Le salut est auprès de l'Éternel : que ta bénédiction soit sur ton peuple !</p>



On peut donc très facilement aligner horizontalement du texte avec du CSS. On verra dans un autre chapitre que l'on peut aussi l'aligner verticalement, au moins en théorie.
Indenter du texte

Il est possible de décaler la première ligne d'un texte par rapport aux autres afin de créer un alinéa grâce à text-indent (0 par défaut). Il suffit de préciser une valeur positive ou négative.

Code :

.ex1 {
text-indent: 2em;
}
.ex2 {
text-indent: 20px;
}
.ex3 {
text-indent: 10%;
}
.ex4 {
text-indent: -40px;
}




Le dernier cas nous permet de voir que l'on peut faire complètement disparaître le texte d'une page avec un text-indent: -9999px; par exemple.

Souligner, surligner, barrer, faire clignoter du texte

Il est possible de "décorer" rapidement du texte de plusieurs manière avec text-decoration (none par défaut). On s'en sert surtout pour modifier l'apparence d'un lien (au passage d'une souris, au clic...)

Code :
.souligne {
text-decoration: underline;
}
.surligne {
text-decoration: overline;
}
.barre {
text-decoration: line-through;
}
.clignotant {
text-decoration: blink;
}




Il est à noter que la valeur blink ne fonctionne pas sur tous les navigateurs.
Agir sur la casse du texte

Voici l'exception ! La propriété text-transform (none par défaut) permet d'agir directement sur le texte puisqu'elle s'occupe d'en gérer la casse. (majuscule, minuscule, première lettre en majuscule) Un petit exemple vaut mieux qu'une explication.

Code :
.majuscule {
text-transform: uppercase;
}
.minuscule {
text-transform: lowercase;
}
.first_majuscule {
text-transform: capitalize;
}






Et voilà pour la bande à text- ! Quelques autres propriétés en font encore partie (text-shadow, text-replace, ...) mais soit elles ne fonctionnent pas correctement, soit elles ne font pas partie du CSS 2, mais du CSS 3. Le CSS3 est de plus en plus utilisé, c'est pour bientôt et on risque d'en reparler !

C'en est finit de la première partie de l'apprentissage de mise en forme du texte ! Dans le prochain chapitre nous verrons quelques autres propriétés importantes de mise en forme, notamment la coloration du texte, et l'alignement horizontal. Mais ce sera beaucoup plus léger que ce chapitre, il faut vous ménager un peu bn_wink


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire à l'heure actuelle.

Ajouter un commentaire



3+4 = ?


  BNcode  |   Module de Math

Ailleurs sur la Bnbox

Ailleurs sur la Toile

Mini-tchat

?

yayoub dit : Merci Hier, 19h56 via Résumé - Les Fourberies De ...

Cc griffonne : ALGERIE MAROC Le 17 janvier, 18h12 via Accueil

Ferret_Max scribouille : Http://la-bnbox.fr/38-Resume--L-Avare.cahier Le 17 janvier, 14h29 via Résumé : L'Avare

Ferret_Max déclare : Ta gueule tier moche Le 17 janvier, 14h28 via Résumé : L'Avare

sousouubg griffonne : Salut,jrouilleeuuhh Le 16 janvier, 13h34 via Résumé scène par scène - Le...

bg gribouille : Algerie Le 15 janvier, 17h58 via Résumé : On ne badine pas a...

lilicaca déclame : Le la il nous vous ils elle elles je tu on vous elles ils il elle Le 13 janvier, 16h32 via Résumé - Le Médecin Malgrè ...

coincoin griffonne : Par contre Cléone est la confidente à Hermione pas sa suivante Le 10 janvier, 16h52 via Résumé : Andromaque

mesar bafouille : Cool ce site Le 10 janvier, 13h54 via Résumé scène par scène - Le...

mesar s'exclame : Cool ce site Le 10 janvier, 13h54 via Résumé scène par scène - Le...

andro gribouille : Ce livre est incompreensible merci Le 09 janvier, 22h11 via Résumé : Andromaque

Glouglou scribouille : Je déteste le français Le 09 janvier, 18h51 via Biographie de Molière

G dit : F Le 09 janvier, 18h24 via Résumé scène par scène - Le...

hahaha tergiverse : Le pire livre que j'ai jamais lu Le 08 janvier, 20h01 via Résumé : Le Tartuffe de Mol...

ayoub bafouille : Merci parce que javais un magazine literraire a faire sur chaque resumé Le 08 janvier, 18h48 via Résumé - Les Fourberies De ...

vicki gribouille : Ce livre est nul merci pour les resumes Le 07 janvier, 12h43 via Résumé : La Promesse de l'a...

Amina s'exclame : Ce livre set dur a comprendre heureusement qu il y ces résumers. Le 05 janvier, 17h18 via Résumé scène par scène - Le...

liam12344 murmure : Je suis entrain de l'étudier j'éspere que ces bien Le 03 janvier, 12h32 via Résumé - Les Fourberies De ...

dadadarrt dit : Cool lol Le 28 décembre 2017, 16h35 via Résumé - Les Fourberies De ...

drag0nb0rndg dit : Siphano1991? Le 19 décembre 2017, 17h55 via Fiches sur les personnages ...

Siphano1991 bafouille : Bonjour Le 19 décembre 2017, 17h53 via Fiches sur les personnages ...

7 déclame : 7 Le 18 décembre 2017, 10h42 via L'homme et les mouettes

j'aime pas l'ecole tergiverse : Est ce que je suis le seul a ne pas aimer l'ecole ? je pense que non mdrrr Le 17 décembre 2017, 19h21 via Résumé - Le Médecin Malgrè ...

yrtd murmure : Uf Le 17 décembre 2017, 13h10 via Romain Gary : La Promesse d...

de bafouille : 3 +4=7 Le 14 décembre 2017, 17h31 via Résumé - Les Fourberies De ...

DAVID KOUNDA murmure : SKIRIRIR PA PA NOT KETCHUP JUST SOUSE PA PA PAPA NA PA Le 12 décembre 2017, 20h51 via Résumé : On ne badine pas a...

cheie chuchote : Aider moi comment faire un journaal de lecture ? Le 11 décembre 2017, 19h31 via Résumé : Le Tartuffe de Mol...

shaiii la best écrit : Wshhh Le 11 décembre 2017, 17h09 via Les avantages et les risque...

ugjujh s'exclame : Saluuuuut Le 11 décembre 2017, 17h09 via Les avantages et les risque...

ugjujh déclare : Tyvhbyju Le 11 décembre 2017, 17h09 via Les avantages et les risque...

joyce scribouille : Ce roman tres passionant Le 11 décembre 2017, 8h58 via Résumé scène par scène - Le...

joyce chuchote : Quel operation facile Le 11 décembre 2017, 8h53 via Résumé scène par scène - Le...

ok proclame : Qui aurais une carte mentale sur Mr Forestier de Bel-Ami svp? Le 09 décembre 2017, 14h11 via Fiches sur les personnages ...

ok griffonne : Salut Le 09 décembre 2017, 14h10 via Fiches sur les personnages ...

mamou murmure : Mamou 278 Le 08 décembre 2017, 11h48 via Fiches sur les personnages ...

Dranreb dit : Merci pour le résumé des Fourberie de Scapin ! Mais pourriez-vous faire relire le texte par un élève de CM2 pour qu'il corrige la douzaine de GROSSES fôtteu qu'il contient ? Ça serait bien ! Le 05 décembre 2017, 14h15 via Accueil

la perle des ocens chuchote : Hum Le 04 décembre 2017, 18h03 via Fiches sur les personnages ...

bruh s'exclame : On 3+4 pas nous ?! Le 04 décembre 2017, 8h19 via Résumé - Le Médecin Malgrè ...

1% déclare : C'est moi à 99% Le 03 décembre 2017, 12h48 via Résumé : Le Tartuffe de Mol...

la mouche proclame : Je suis un bourdon Le 03 décembre 2017, 11h52 via Résumé : Le Tartuffe de Mol...

meuh bafouille : 85+
3---9339=12
Le 30 novembre 2017, 17h53 via Résumé scène par scène - Le...

1234 scribouille : D Le 26 novembre 2017, 12h17 via Fiches sur les personnages ...

Akuu s'exclame : Yo Le 24 novembre 2017, 16h09 via Résumé : Andromaque

oui chuchote : Voila Le 23 novembre 2017, 19h15 via Résumé : Andromaque

arif tergiverse : Trop facile Le 22 novembre 2017, 18h53 via Résumé - Le Médecin Malgrè ...

Tibo proclame : Damn les gens Le 19 novembre 2017, 13h53 via Résumé - Le Médecin Malgrè ...

BERENICE bafouille : SALUUUUT Le 16 novembre 2017, 20h55 via Accueil

kenfirstar s'exclame : Salut Le 16 novembre 2017, 17h02 via Accueil

kenfirstar murmure : JE SUIS NOUVEAU ALOR SALUT SAVA Le 16 novembre 2017, 16h19

kkljlk chuchote : Yoloooooooooooo Le 15 novembre 2017, 20h15 via Fiches sur les personnages ...

Publicité



©Bnbox (Infos) - Cahier de l'élèves - Atelier webmaster - Boîte à Nuts - Bar à Nougat - Plus ou moins valide XHTML 1.0, CSS 2, RSS 2.0
Flux RSS